Recherchez une plante sur le site

Plantation

Conseils de plantation

1. Époque de plantation : La période de plantation s’échelonne de mai à octobre.  Au printemps, on attend que tout risque de gel soit passé sans quoi, les bourgeons ou feuilles des plantes risquent de bruler par le froid.  Ceci étant dit, plus la plantation est effectuée tôt dans la saison, plus les jeunes plantes ont le temps de bien s’enraciner dans le sol, de prendre de la vigueur, et de croitre.  L’hiver venu, les plantes résisteront mieux aux rigueurs du climat.  Nous ne recommandons pas une plantation tardive c'est-à-dire après le mois d’octobre.

2. Choisir son site de plantation : Choisissez le futur emplacement de vos plantes avec soin en respectant les besoins des plantes tel leur besoin en ombre ou en ensoleillement.  Vérifier également la hauteur et la largeur que les plantes atteindront à maturité, l’espace sera-t-il suffisant?  La composition du sol convient-elle à ce type de plante? Existe-il une politique municipale restreignant ce type de plante.  Y a-t-il une distance à respecter entre les limites du terrain de votre voisin et votre plantation.  Tous ces aspects sont à considérer avant la mise en terre des plantes et une petite étude contribuera au succès avec vos plantes.

3. Préparer le sol avec soin : Préparer le sol est une étape importante qui vous assura la réussite avec vos plantes.   Il peut s’agir d’éliminer la végétation existante.  Si vous prévoyez planter de jeunes plantes pour faire une haie par exemple, l’arrachage du gazon existant est primordial.  Si votre plantation se fait plutôt dans un jardin, un travail mécanique du terrain rafraichira le sol et favorisera la bonne reprise des plants.

4. Arroser les plants : Il est important de vérifier si les plantes sont suffisamment humide dès la réception, et ce jusqu’au moment de la plantation.  Entre temps, gardez les plants à l’abri du soleil et du vent.  Placez les dans un endroit frais pas plus d’un jour ou deux.  Planter les jeunes boutures en terre dès que possible car les racines des plantes craignent la sécheresse.  Juste avant la plantation trempez les mottes ou les pots dans un sot d’eau pour quelques minutes seulement et vous serez ainsi assuré qu’elles sont bien humectées avant la mise en terre.

5.  La taille n’est pas nécessaire : Puisqu’il s’agit de jeunes plantes dont la taille a déjà été effectuée en pépinière, nous ne la recommandons pas à ce moment-ci.  Vous pourrez débuter la taille à la deuxième année de croissance.  Une taille d’entretien légère, en été ou selon le type de plante pourra être effectuée.  En règle générale, les arbustes qui fleurissent en été sont taillés tout de suite après leur floraison.  Les arbustes fleurissant au printemps seront également taillés après la floraison.  Pour ce qui est des arbustes qui ne fleurissent pas, une taille de formation en début ou milieu d’été est recommandée.  À cette époque, la nouvelle pousse de l’année est terminée et le plant a perdu sa forme.  C’est donc à ce moment qu’on lui fait sa taille.

{googleAds} {/googleAds}

6. Mettre en terre : La première opération sera de creuser un trou un peu plus profond (1 ou 2 pouces) que la hauteur de la motte de la plante.  Vous pouvez ajouter une petite quantité d’amendement organique ou de fumier en le mélangeant à la terre qui a été ainsi mise de coté en creusant le trou.  L’amendement au sol est optionnel.  Ensuite, déposez dans le fond du trou un peu de ce mélange de terre.  Mettre la jeune plante dans le trou en veillant à ce qu’elle soit droite et la retenir par la tige.  Remplissez le trou délicatement en veillant à ce que le collet de la plante soit à égalité du sol sans toutefois le recouvrir.  Compactez légèrement le sol autour des racines.  Vous pouvez terminer cette opération en fabriquant une cuve tout autour avec la terre de sorte que lors de l’arrosage, l’eau sera retenue et se dirigera vers les racines.  Arrosez abondamment.

7. Appliquez un paillis autour des plants : Après la plantation, appliquer un paillis apportera de la fraicheur au sol, et servira également à conserver l’humidité à la terre.  Le paillis  empêchera également les mauvaises herbes de s’installer,  et il apportera au sol par sa décomposition des nutriments nourrissant pour les plantes.

Il existe différents type de paillis dont les paillis à décomposition rapide, les paillis long duré et les paillis inertes.  Lorsque nous parlons de paillis à décomposition rapide il peut s’agir soit, des écales de sarrasin, des feuilles déchiquetées, du foin, de la paille, du paillis forestier, du gazon fraichement coupé, des sciures de bois, de la tourbe horticole, de la sciure de bois, de la tourbe horticole ou peat moss.

Vous pourriez également utiliser des paillis inertes tel que géotextile et pierres décoratives.  Ceux-ci sont moins bénéfiques pour les plantes mais exerceront tout de même un contrôle sur les mauvaises herbes en évitant ainsi la compétition entre elles.

Les paillis longue durée tel que l’écorce de cèdre fera également l’affaire.   Arroser après l’application du paillis afin de le maintenir en place.

{googleAds} {/googleAds}

Heures d'ouvertures

EN SAISON
À la pépinière
lundi au vendredi
8 à 17 heures
Samedi
Ouvert
8 à 16 heures
Dimanche
Fermé
 


Copyright © 2016. Tous droits réservés JardiClub